top of page

Des potes, du vélo & des frelons ! Couacs et victoire à Larrazet !

Enduro de Larrazet (82) 2023, la section enduro Vtt @cahors cyclisme répond présent et frappe fort !




Une date cochée depuis un moment par un petit noyau dur actif du club Vtt


Période "estivale" oblige, peu de jeunes présents, encore entrain de profiter de quelques jours de répit avant la reprise (scolaire & club ). Pas de soucis, les éducateurs sont eux fins prêts à en découdre :


Nous retrouvons donc parmi la centaine d'inscrits :


Dimitri Sylvestre, petit mais costaud ( Un enduro prédestiné ! )


Nicolas Manière, le zen-ial trialiste (avec une belle démo en fin de course...)


Nicolas Salez, trublion hyperactif, alias "blue hornet" (le frelon bleu, on vous explique en suivant)


Fred Pruny, jeunesse éternelle -poivre et selle-


Lena Pruny, garez vous !- discrète amazone-


Thibaut Bailly, le "calme avant la tempête".


Yannick Trégou, l'intrépide tonique, de retour en catégorie endurigide


Réveil 5h30, après une semaine caniculaire, on se surprend à mettre la polaire.

Il a plus toute la nuit, et Larrazet, c'est de la terre collante agricole 5 étoiles. On est bon pour le bain de boue...


Larrazet, c'est paumé au fond du 82, pas de prime abord le spot enduro du siècle...et pourtant un travail de fond des locaux à permis de voir sortir de belles traces, technique et piégeuses à souhait, avec un "zeste" de physique + deux spéciales urbaines déroutantes.


L'orga est rôdée, c'est parti !


Pas de boue après la SP1, soulagement ! Le reste s'enchainera avec brio pour quasiment tout le monde, hormis de grosses frayeurs pour les Nicolas :


Nicolas Salez, chaud comme les braises encore une fois, était parti à coup sûr pour gagner...pas de bol, une rencontre inopportune dans le SP3 avec la team frelon asiatique lui vaux une réaction allergique grave, direction les urgences en ambulance pour un shoot d'adrénaline et observation. Il en ressortira le soir, grosse frayeur vraiment. Pensée pour lui et son épouse, venue en spectatrice pour la première fois... A refaire sans essaim !


Nicolas Manière, lui, en lice pour le podium endurigide et le haut le la boîte, se "relaxe" un poil trop sur le dernier module urbain...et c'est le saut vers l'inconnu ! Terreur et stupeur dans le public ! Mais l'homme à des ressources, enchaîne une roulade épaule/bitume (merci les reflexes trial ? ) et fini même la spéciale. Une pizza achetée, deux offertes ! Il va bien mais dort sur le ventre pour quelques jours...


Mettez un casque, leçon du jour en 4 temps !


C'est ainsi que les légendes naissent...et les surnoms !


La grosse galerie photo des pilotes, à cliquer en grand pour bien apprécier !

La parole aux pilotes, ce qu'ils en disent :


Dimitri : Encore une bonne journée entre copains.

Levé à 5h30, un petit dej. rapide, je passe récupérer Nico et nous voilà partis pour 1h30 de route en direction de LARRAZET pour mon deuxième enduro.

Le coin a l'air assez plat mais une colline a suffit aux organisateurs pour nous faire 8 spéciales courtes mais accessibles et assez intenses physiquement avec pas mal de grosses relances.

Un tracé qui me convenait parfaitement sur lequel je me suis éclaté. A refaire sans hésitation.


Nicolas M : en cours, repos pour le moment, la chute l'a bien mâché, on croise les doigts.


Nicolas S : On en re-veut!

Enfin un enduro abordable pour un enduriste non confirmé comme moi mais avec de belle partie technique.

J'aurai pu finir dans les 60 premiers/ 70 en tt suspendu pour une fois.

Si j'avais fini, sans cette piqûre de "petit insecte". Mais c'est comme ça , et j'ai prix mon pieds sur les 3 premières spéciales après avoir prix mes deux blindes habituelle sur le tour de reconnaissance de la spé urbaine, très fun au passage mais un peu glissante en cas de pluie.

Côté Organisation, petit soucis du côté du nombre de bénévoles, avec de grosses cessions d'attente, mais on leur en veut pas, on connaît la difficulté de recrutement.

Au final, surtout du positif de mon côté. J'ai hâte d'y retourner. Mais sans les frelons/guêpe cette fois ci.

Nico


Thibaut :

Retour sur l’enduro de Larrazet qui a l’habitude de clôturer la période estivale.

Une belle équipe Cahors Cyclisme au départ et une météo incertaine ont rendu le choix du niveau d’engagement difficile sur les premières spéciales.

Au nombre de 8, j’attaque ces dernières sur la réserve avant découvrir plus les gaz au fil de la journée.

Pas de chutes et pas d’erreurs, « stay on your bike » comme dirait Rob Warner.

La stratégie est payante et je termine pour la première fois sur la première marche du podium au scratch.

Un grand bravo à tous et aux collègues de Cahors (pensée pour les trois Nicolas touchés à divers degrés) et à l’organisation malgré quelques couacs qui font partie du jeu.


Yannick : Enduro larrazet 2023.

Un Enduro où les éducateur que nous sommes se sont déplacés pour partager un bon moments de ride en théorie .

La journée s'annonce bien pas la canicule de ces derniers jours. Briefing puis départ pour la reco urbaine qui s'avère légèrement glissante....

Quand j'arrive en bas nico s'était retourné le petit doigt, ni une ni deux, on le remet en place, un doliprane et ça repart, ça commence bien une chute sur la reco. La spéciale 1 se passe très bien très ludique. La 2ème quelques erreurs de trajectoire.

La troisième se passe très bien bon grip.

Mais malheureusement nous perdons nicolas Salez sur piqûre des guêpes, départ avec les pompiers, ça nous à tous pas mal chamboulé. Les autres spéciales s'enchaînent sans trop de motivation.

Avant de partir sur la dernière spéciale urbaine On reçoit des nouvelles rassurantes de nico (le yeti) et la un retour de motivation apparaît et la spéciale fuse tellement bien que sur le double module j'atterris à côté de la réception, je me rattrape temps bien que mal et fini la spéciale sur les genoux.

Malgré quelque déboires on à passé de bon moments. Résultat 2ème endu-rigide 46éme scratch.


Fred : Reprise du grand vélo pour l'enduro de larrazet dur dur sans roulage avec l'arrivée de crampes dès la 5eme spéciale mais sinon de bonne sensations avec des spéciales roulantes sans grosses difficultés mais avec des relances bien costauds comme j'aime pas qui m'ont vite rappelé à l'ordre pour mon manque d'entraînement. Les 2 spéciales urbaines m'ont bien régalées ça change un peu et fait ressortir mon côté street rider. Pour le résultat c'est a l'image de l'entraînement donc moyen et c'est a quoi je m'attendais.


Lena

Super contente de participer à l’enduro larrazettois pour la 3 ième fois une bonne course, de bonnes sensations, pas trop dur techniquement et sans chute pour moi.2 spéciales urbaines bien sympa, et du coup satisfaite de ma seconde place en girls.



Côté coulisses : rarissime, mais redouté par tous les organisateurs : la panne de chrono ! Les bénévoles de Larrazet en auront fait les frais, ainsi que pilotes et public, privés du coup - après une attente suspecte- de podiums et prix.

Déception à tous les étages, une leçon de vie dira-t-on, à méditer pour ne pas reproduire ça.


Les temps et classement seront donnés le lendemain, manquera l'euphorie des résultats en live et le plaisir partagé des podiums entre potes. Certaines fausses notes ont plus d'impact que d'autres. Hors cela le sans faute était là. Merci "les motivés" de Larrazet.


Côtés résultats :


ENFIN ! Victoire de Thibaut au scratch devant une belle brochette de pointures venues elles aussi pour faire des points pour le Challenge Enduro Tour.

Joie, respect et fierté dans l'équipe Cahors Cyclisme !


Ca ne traine pas nom plus du côté des "culs-durs" (les endu-rigides ! ) :

Yannick se classe second, sacré perf pour un retour de blessures. Solide et talentueux jeune homme, tu vas nous manquer à l'école VTT.. Nicolas Manière se classe 3 ième, la chute n'aura pour sûr pas fait gagner du temps, la course au CET reste en lice toutefois.


Fred se pose à la quatrième place en M50, les tours de pistes au BOMD BMX de Montdoumerc auront porté leurs fruits pour gérer la glisse ! Bravo.


Léna monte aussi sur le podium : seconde ! Wahou ! A la voir rouler avec tant de plaisir ce jour, on s'en doutait. Bel engagement et pilotage, on compte sur toi dans nos rangs pour cette saison Léna.


Dimitri fait chauffer le Spark en s'offre une très belle 4 ième place en Master 40, comme quoi avec l'âge on se bonifie hein...


Mission accomplie et carton bien plein, avec toujours une sincère pensée pour Nicolas Salez, privé de finir pour une sale histoire de piqûre...On t'inscris pour Calmont hein Nico ?



Merci à tout le monde pour cette belle journée, à tous les pilotes, bénévoles et organisation. Encore une belle fête autour de cette passion terrible qu'est le vélo !

162 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page