top of page

Le Ben'duro nouveau est arrivé ! Et c'est bon !

Nouvelle équipe et dynamique relancée pour un des classiques de la saison.


Après un début d'année hyperactif pour les pilotes Enduro Cahors Cyclisme, avec du shape, de l'ouverture et pas mal de bornes dans les pattes lors de l'organisation du MSC Epic Challenge, il tenait à cœur à nombre de jeunes d'aller se frotter à un chrono pour une première expérience.




Pas moins de 14 pilotes du club inscrits, c'est vraiment super cet engouement ! (manque sur la photo Dimitri, Léna & Fred)


Sous la houlette des encadrants Nicolas et Dimitri et accompagnatrices Sophie et Karine, il ne fallait pas être moins nombreux pour "driver" les poulains fougueux : ruées dans les paddocks et caramboles dans les spéciales, c'est là que l'expérience se forge !


Minibus du club et remorque réservés, il fallait se lever tôt pour entamer cette grosse journée.


Chacun est arrivé prêt, motivé et équipé en conséquence pour aller affronter les spéciales techniques et parfois piégeuses des environs de Flagnac, un beau spot à rouler, différent des environs de Cahors, à appréhender donc avec humilité.


C'est là tout le charme et l'enrichissement d'aller rouler ailleurs, en prenant en compte le fait que rouler " à vue" et en mode "compétition" corse sacrément les choses ! N'est pas les amis ?





Les derniers conseils donnés la veille par Thibaut notre éducateur référent enduro étaient explicites :


Bon les gars première course d’enduro pour beaucoup d’entre vous demain ! Vous allez avoir Nicolas, Dimitri et Theo pour vous coacher un peu si besoin mais quelques petits conseils :

- Ne vous prenez pas pour des pilotes de coupe de Monde, le résultat importe peu, seul finir compte donc pas de pression

- ⁠Roulez au maximum à 80% de vos capacités (au dessus c’est le risque de chute)

- ⁠Vous êtes plus physiques sur les jambes que beaucoup de pilotes donc économisez vous dans les liaisons et gardez du jus pour les dernières spéciales ou ça fait la différence

- ⁠Quand je descends j’anticipe d’être toujours sur une vitesse pas trop dure au cas où il y ai un coup de cul soudain

- ⁠Je gère tranquillement les deux premières spéciales sans en mettre trop pour pas ruiner ma course

- ⁠Je gère ma vitesse et mon entrain, à partir du moment où vous arrivez en dérapant et à l’arrache dans chaque virage c’est que vous allez trop vite pour vous.


Place à l'action, voilà ce qu'en disent les pilotes :


Dans l'ordre des CR reçus :


Bastien Chayrigues :

Pour un premier enduro, je suis plutôt content. Les spéciales sont très cool sauf la 2 et 4 qui ne m’ont pas plus (gros dévers avec des relances)

Mais cela m’a beaucoup plus j’en referais sûrement l’ambiance y est l’adrénaline aussi tout en restants a 80% de m’a capacité

Le repas était très bon

Je finis 33eme au scratch, plutôt satisfait de moi j’espère que il le referons pour espérer gagner en temps et voir ma progression pour peut-être un jour espérer un podium


Mattéo Luc Taliercio :

Pour un premier enduro, je me suis pas mis trop la pression, c'était surtout pour faire un essai. Première et seconde spéciale, je suis parti plutôt tranquille en suivant les conseils du coach @Thibaut, ensuite j'ai commencé à lâcher les watts dans les autres spéciales.

J'ai pris énormément de plaisir, j'ai hâte au prochain enduro !


Emile Astorg :

Le réveil un peut difficile, arrivé la bas pas trop de problème.

Sp1: beaucoup d’attente, donc un peut froid pour la descente surtout sans recos

Sp3: bonne spéciale dans les épingles et 19e place

Sp5: chute au début de la spéciale j’ai perdu bien 20 seconde dommage car le reste était vraiment bien

Sp6: meilleure speciale de la journée pour moi, et tres bon résultat (32 scratch je crois)

Sinon super enduro j’ai beaucoup aimé , j’aurais aimé faire des recos et j’ai l’impression que j’aurais plus me donner


Mayel Coriat :

Bon pour moi. Premier enduro un peu déçu mais à la fois content.

Spéciale 1, je rattrape Nathan il tombe devant moi, je freine, je me prends un arbre et la rubalise ce qui me fait perdre beaucoup de temps. Spéciale 2, un groupe de personnes ont fait passer plusieurs coureurs à un endroit et d’autres à un autre donc spéciale 2 annulée pour le classement alors que j’avais super bien roulé. J’avais fait 30ème au scratch dessus, plutôt pas mal je trouve. Spéciale 3, j’ai adoré mais grosse chute à la fin, je perd le contrôle juste avant la passerelle, je réussis à passer mais je fais un tout droit et j’atterris dans le talus et sur la route. Rien de grave mais ça m’a un peu sonné. Spéciale 4, on remonte au château et l’équipe de la Ben’duro nous dis qu’elle n’est pas chronométrée mais bon c’est pas grave on kiffe quand même la descente. Spéciale 5, la fatigue commence à se sentir mais je me suis quand même bien amusé. On remonte pour la Spéciale 6, grosse douleur au ventre car j’avais un peu forcé ou que j’avais pris des électrolytes (???), je rentre tranquillement donc pas de spéciale 6 pour moi. C’était une très bonne expérience je ferai mieux la prochaine fois.


Dimitri Sylvestre :

Réveil à 5h du mat pour le premier enduro de la saison, la BENDURO à Flagnac.

Je rejoins le reste du groupe au club et nous voilà partis à 7 avec le bus du club.

Arrivés sur place, on s'équipe, on décharge les Bikes et on rejoint le reste de l'équipe dont une partie était arrivée la veille.

Nous voilà donc au complet, au total 13 fiers représentants du club prêts à découvrir, non sans un peu d'appréhension, ce nouveau terrain de jeu totalement inconnu pour la plupart d'entre nous.

Après le débrif et les vérifs de sécurité, nous montons ensemble tranquillement au départ de la SP1 qui se trouve au pied d'un sublime château avec une vue magnifique sur la vallée dans laquelle nous allons devoir nous lancer.

Malheureusement, l'excitation et la motivation retombent peu à peu après une très longue attente avant de pouvoir s'élancer sur la première des 6 spéciales de la journée (dûe à deux accidents dès les premiers coureurs, info que nous n'aurons qu'à l'arrivée).

Après deux longues heures d'attente me voilà parti pour une descente peu engagée mais pleine de virages en épingle très serrés, pas vraiment ce que je préfère.

Direction la SP2 avec un passage par le 1er ravito très bien garni qui tombe à pic vu la distance avec le petit déj.

Du coup, aucune attente au départ, on peut enquiller direct sur la SP2 qui est un peu dans le ton de la 1ère avec quelques relances en plus. Dans celle là non plus je n'ai pas brillé, beaucoup de pieds posés dans les épingles et j'apprends à l'arrivée par d'autres coureurs qu'on nous aurait mal orientés au milieu de la spé et qu'on serait sur l'arrivée de la SP5.

On oublie, on se reconcentre et on part sur la SP3 qui m'a beaucoup plus plu, plus longue avec de grandes relances et des portions rapides, tout ce que j'aime.

Ensuite direction la SP4 et là, c'est la déception, les organisateurs sur place nous annoncent que la spé est annulée à cause d'un problème de chronométrage. On décide de quand même la descendre en OFF.

Arrivé en bas, c'est l'abandon, un impératif m'oblige à partir à 14h00 et je n'ai pas le temps de faire les deux dernières spéciales.

Je prends quand même le temps de m'envoyer un excellent aligot saucisse avant de partir.

Au final une première assez mitigée tant au niveau du déroulé de la journée que de ma performance, mais largement compensée par l'ambiance avec nos 8 jeunes du club qui ont eux gardé la motivation et pour certains ont fait de très bons résultats.


Théo Masseron Mezergues :

Dimanche 14 avril, première course enduro de la saison à Flagnac.

Réveillé depuis 4h10, je rejoins les collègues à 5h30 pour un départ imminent !

Arrivés là-bas, nous sommes +/- 10 enduristes à partir avec le maillots du club sur le dos !

Après avoir vérifié la pression, mit la plaque, passer la vérification des protections, nous sommes enfin partis sur la SP1.

Arrivés en haut, nous avons attendu plus de 2h pour prendre le départ (des chutes, ordre de passage,...).

Une bonne première spéciale qui met en jambe !

Ont enchaine ensuite sur la SP2, SP3, SP4, SP5 et puis SP6.

Des spéciales exigeantes, précises, boueuses pour certaines. Le soleil était bien présent, je pense que tout le monde a bien chauffé sous son casque !

La fatigue c'est bien accumulée, mais ont arrivent à finir tous entier aux alentours de 15h.

Je finis 7ème au scratch musculaire, très content !

Bravo à tous, et à la prochaine pour Albine !





Nicolas Salez AKA Blue Hornet :

Que d'émotions, j'étais parti tranquille sur la première et comme ça c'était bien passé, j'ai accéléré sur la seconde... Ha le manque d'entraînement, même avec ma nouvelle monture, ça n'a pas compensé.

Du coup, j'ai fait supporter pour le reste de la team jeunes et j'étais bien content de les avoir accompagné pour cette première expérience. Tt le monde s'est éclaté et c'est ça qui compte. Et moi j'ai appris aussi, notamment en terme d'organisation et d'accompagnement.

Merci à Sophie et Karine pour leur inestimable aide, patience et Altruisme




Lena Pruny :

De retour sur les enduros, avec un jolie tour de 34km pour 1200d+ , de jolies spéciales. Glissantes, à cause de la poussière mais accessible. Une très bonne journée malgré la chaleur et les couaks


Fred Pruny :

Petit topo sur le benduro du coup même si passer 4h sur le vélo a monter pour 10 mn de descente ne m'éclate plus beaucoup.

Toujours plus de kilomètres, de d+ et de difficiles relances et mon manques évident d'entraînement font que les enduros sont moins fun pour moi. 4 en master 50 malgré tout, avec heureusement du beau temps, et de belles spéciales.


Noah Cassagnes :

Pour moi la benduro a été dans l’ensemble une très belle première expérience dans la compétition. Le parcours était génial, physique et technique, et malgré les petits problèmes rencontrés, cet enduro m’a vraiment donné envie de continuer et d’en faire d’autres. J’ai beaucoup aimé ce nouveau type d’événement, très différent de ceux auxquels j’ai l’habitude de participer.

Content aussi d’avoir pu monter sur le podium en catégorie endurigide.

Très satisfait👌




Valentin Gedz :

CR non fourni (...)


Nicolas Dufaut :

Après un départ de bonne heure de la maison rdv au premier enduro de l année avec les copains du club.

Petite tribu de maillots bleus s engage sur le circuit.

Bon mauvaise nouvelle première spéciale des blessés et une attente liée à leurs évacuations.

Puis feux c est parti pour du vrai vtt du pur plaisir.

Puis spéciale 2 on perd notre nico international de natation qui a fait un beau plongeon. Allez je motive les jeunes qui restent avec moi et c est reparti pour une longue journée très chaude et parsemée de surprises.

Bon on garde le meilleur on finit tard mais entiers avec du kif et des résultats pour les jeunes.

Merci à l organisation et aux bénévoles de Benduro car leur courage et détermination étaient au rdv, il ne faut pas oublier que sans eux nous ne pourrions nous tirer la bourre sur ces beaux chemins et manger un aligot tous ensembles!


Nathan Katuzny :

C'était mon premier enduro mon but était prendre du plaisir mais sa ses mal passé avant de partir sur la sp1 j'ai repensé au conseil que Thibault nous a donner la veille j'ai suivi ses conseils mes sur la fin de la sp1 je prend une mauvaise trajectoire je tombe très fort sur des marche j'ai quand même continué mais j'ai fini par abandonné sp4 je retiens quand même beaucoup de positive et je suis responsable de ma chute je m'inscrire avec grand plaisir au prochain enduro du challenge enduro tour


Une mention spéciale à Julien Cassagnes, qui à roulé sur la version Randuro de l'évènement avec son plus jeune fils Maé, une première savourée qui en annonce d'autres. Le format randuro est vraiment parfait pour prendre la mesure du terrain et des difficultés, sans pression du chrono. Un format très plaisant.


Julien à aussi joué un rôle essentiel avec les accompagnatrices de choc Karine et Sophie (pas facile de vivre la course et accompagner les groupe lorsque l'un de vos enfants roule...La pression est présente, on le sait, on ne s'y fait jamais complètement, l'engagement de cette discipline existe, il faut en être conscient, et à minima l'anticiper.



La suite en images :




Et une petite vidéo bien sympa pour finir de marquer les esprits :


Visible aussi sur le compte @instagram du club, Abonnez vous ! https://www.instagram.com/cahors_cyclisme/



Les classements


Théo Masseron Mezergues : 7/158 scratch / Podium deuxième en U19

temps total chrono : 11 min


Bastien Chayrigues : 33/52 (VAE) / 18 en sénior

temps total chrono : 16 min 31"


Noah Cassagnes : 69/158 scratch / 13 en U17 Podium troisième en Endurigide

temps total chrono : 12 min 34"


Matteo Luc Taliercio : 72/158 / 23 en U19

temps total chrono : 12 min 36"


Emile Astorg : 90/158 / 20 en U17

temps total chrono : 13 min 15"


Fred Pruny : 98/158 / 4 en M50

temps total chrono : 13 min 30"


Nicolas Dufaut : 102/158 / 13 en M40

temps total chrono : 13 min 36"


Valentin Gedz : 129/158 / 36 en U19

temps total chrono : 15 min 13"


Léna Pruny : 141/158 / 4 Féminine

temps total chrono : 19 min 54"


Mayel Coriat : DNF

Dimitri Sylvestre : DNF

Nicolas Salez : DNF (mais entier !)

Nathan Katnuzy : DNF


Un énorme bravo à tout le monde; coureurs, organisation (y'a que ceux qui ne font pas qui n'ont pas de problèmes, pensez-y) bénévoles, photographes, accompagnateurs.


La saison est lancée,


prochain rendez vous à la randuro du Facteur à Maxou, l'occasion parfaite de rider entre amis, sur un spot tout neuf avec une équipe ultra motivée qui nous attend : https://www.facebook.com/profile.php?id=61555641244984


Parfait pour débriefer et préparer la date suivante : le 19 Mai sur le spot exceptionnel d'Albine (81)



A très vite !


:





93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page