top of page

Randuro du Facteur, Maxou c'est fou !

Cahors Cyclisme en force sur le 1er Randuro du Facteur




CR de Nicolas Manière, Jules Baldy & Théo Masseron Mezergues


Samedi 27 avril se tenait la 1ère édition du Randuro du Facteur sur la commune de Maxou (Lot – 46). Boris avait anticipé cet événement en proposant aux jeunes (et moins jeunes) de s’inscrire en centralisant les demandes.

L'organisateur Etienne Delcros n'étant pas moins que le grand cousin de Thibaut et un passionné de VTT & Trial Moto, les gènes allaient parler, on pouvait s'attendre à du bon ride local.

Rajoutez quelques anciens trialistes Nationaux dans l'équipe, des bénévoles surmotivés et une émulation au top, la sauce ne pouvait que fonctionner !


Une grande famille l'enduro, on vous le dit !


C’est ainsi que 25 adhérents du club se sont positionnés pour en découdre lors de cette épreuve.

Pour rappel, le concept du Randuro c’est d’avoir un format Enduro avec une boucle composée de spéciales et de liaisons, sans avoir la pression du chrono. Pour l’épreuve de Maxou, nous avions 27 km à parcourir pour 850m de dénivelé positif et 8 spéciales.


Eric, qui encadre le groupe des blacks de l’école vtt, avait convenu que l’on se retrouve sur place pour 8h, le temps que chacun puisse récupérer sa plaque et se préparer. L’accueil sur place a été au top avec des parkings pilotes et spectateurs, la remise d’une plaque personnalisée et accompagnée de quelques goodies.


Malgré quelques désistements de dernière minute (une pensée pour les absents) c’est une bonne vingtaine d’enduristes plus ou moins expérimentés qui se sont élancés sur les chemins de Maxou avec le maillot bleu et blanc du club.


Nous avons débuté par une côte depuis le village pour rejoindre la première spéciale.


Celle-ci était composée de quelques sauts (avec des réceptions perfectibles) mais surtout de dévers et d’épingles avec beaucoup de racines et de cailloux qui n’ont pas été faciles à négocier pour tout le monde, d’autant que d’entrée nous avons eu une crevaison et une jante cassée…


Photos SP1



Les rescapés ont pu enchainer sur la liaison afin d’atteindre la deuxième spéciale. Un départ dans de beaux Chataigniers en passant par dessus petit tronc et la descente commence ! De nombreux « pif-paf » entre les arbres s’enchainent ainsi que des virages très rapides pour rejoindre la dernière partie dans le raide composée de deux gros dévers et deux épingles qu’il fallait bien tenir.


Sur la troisième spéciale on s'élance dans une descente peu pentu mais longue. Au départ, nous retrouvons des virages serrés entre des arbres et quelques bosses naturelles. Au milieu de la spéciale, il y avait une relance d'au moins 400m en faux plat descendant qui a mis à rude épreuve le cardio puis quelques virages pour finir.


La quatrième spéciale, a certainement été la plus physique avec un départ sur un faux plat montant et des variations pour lesquelles il faut le bon braqué... La suite est beaucoup plus rapide et composée de marches typées Enduro, vraiment fun ! Pour l’anecdote, un de nos jeunes a eu l’occasion de croiser une renard sur cette spéciale, une rencontre improbable.


Avec un départ en vitesse sur la route, la cinquième spéciale s’avère joueuse avec quelques sauts et des virages tout en vitesse où il faut arriver à bien garder l’adhérence puis nous avons fini dans un chemin plus large avec une ornière naturel où il fallait rester concentré avant l’arrivée dans un hameau.


Photos SP5



A la fin de cette spéciale nous attendait un ravitaillement de qualité composé de boissons et autres fruits, compotes… Il y avait même des tartines de pâté qui étaient excellentes.


Après cette pause nous enchainons avec une liaison qui nous amène à la sixième spéciale dont le départ était plutôt rapide où le regard permettait d’anticiper les obstacles, car la suite était composée d’un single où nous passions de gauche à droite avec quelques sauts pour fini de nouveau en vitesse.


Si le départ de la spéciale 7 est assez classique avec un chemin large, nous allons rapidement enchainer de nombreux virages dans lesquels on pouvait prendre pas mal de vitesse ! Sur la fin il y avait un enchainement de 2 sauts puis un faux plat descendant pour rouler en vitesse.


Après avoir roulé dans des petits singles magnifiques nous arrivons au départ de la dernière spéciale, la 8, qui débute par une relance en faux plat descendant entre les arbres. Nous avons ensuite enchainé avec des grands virages et une partie très technique et cassante (avec du public s’il vous plait) pour finir avec une relance sur un petit single juste magnifique !


Photos SP8



C’est ainsi que s’est terminée notre matinée avec le retour au village de Maxou, autour d’un bon repas et des souvenirs plein la tête pour l’ensemble des participants.


On se donne rendez-vous en 2025 pour, on l’espère, une deuxième édition. Un clin d’œil à nos 2 Trialistes Ilan BOUZOU et Hugo SERIEYS pour leur démo au cœur du village mais aussi sur la dernière spéciale en plein milieu des bois ;)




Un immense merci à l'équipe de la Randuro du facteur





124 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page