top of page

BCMF de Limoux

Un Brevet Cyclo Montagnard Français (BCMF) au pays de la Blanquette...ça ne se refuse pas ! Au programme une découverte des 2 facettes de l'Aude...coté pile c'est un voyage dans les Corbières et côté face les montagnes Pyrénéennes. Comment résister...Impossible quand tu sais que Brice, Samy, Fabien et Benoît relèvent aussi le défi ! A cela s'ajoute un prologue de 200 km la veille pour venir de Cahors en vélo avec Sam et Fabien. Bref un premier wk de juillet parfait pour bouffer des bornes !


18h00 nous voila tous les 5 sur la place de la République. Retrait des plaques de cadres et hydratation pour récupérer de la journée. 20h00, direction le self du lycée de Limoux...la cantinière très sympa à la main lourde sur les lasagnes et c'est tant mieux ! Extinction des feux à 22h00, ambiance internat, demain on se lève à 3h00 !

Départ de nuit à 4h00 et cap à l'Est en remontant l'Aude. Puis direction Saint Polycarpe. Ça monte tout le temps en faux plat puis la pente s'accentue un peu. Brice est fringant et même un train soutenu. Ça bronche pas. Mais déjà je lève le pied dès que le compteur dépasse 20 km/h dans la bosse. Le groupe se reconstitue...Pas de pluie pour le moment mais la route est humide et l'atmosphère saturée ! on pègue ! Le jour se lève timidement et c'est tant mieux car nous aimerions profiter du paysage...que nenni, la pluie fait son apparition et nous sommes obligés de bâcher. Grosso modo, 35 mn d'arrêt pour Sam et Brice pour enfiler l'Hydro ! La pluie disparaît et laisse place à une alternance de crachins soutenus et de rares éclaircies.

La route des Corbières est superbe. Une enfilade de virage dans un décor méditerranéen. Le premier ravito nous attend a Soulatge au km 60. Cet arrêt tombe à pic, nous sommes trempés...opération séchage.

Nous repartons au sec et d'un commun accord nous tournons à droite à Cubière sur Cinoble pour voir les Gorges de Galamus. Grandiose !

Le ciel se charge de nuages noirs...décidément on va en prendre une autre...finalement il n'en sera rien ! Quelquechose d'étrange se passe...une force cosmique nous attire...c'est irrésistible...comme un aimant...Nous enchaînons le col du Bancarel et celui du Linas et...la voici...LA MONTAGNE DE BUGARACH ! Cette montagne ne laisse personne indifférent. Sa forme dénote par rapport aux lignes des reliefs voisins. Il se dégage ici une ambiance particulière, inexplicable. Comme un aimant, cette montagne nous aspire et nous inspire ! Petite visite express du village, les autochtones se réveillent, visiblement la nuit fut rude. Le ciel se dégage, il est 9h00, une belle journée commence ! Nous quittons Bugarach mais c'est sûr...nous y reviendrons ! A Reine les bains, j'aperçois E.T dans une vitrine...j’hallucine ! On enchaîne la descente et une partie de manivelle se met en route dans la vallée. Ça fait du bien de forcer un peu l'allure, chacun prend son relais.

Après Couiza, les organisateurs nous réserve une surprise...connais tu le village "La Serpent" ? Non... et bien maintenant on connaît. Une belle approche en faux plat montant vent de face et un raidar pour finir. Brice attaque dès le pied de la bosse avec Fabien dans sa roue. rapidement Radio Tour annonce un écart d'1 minute et pourtant derrière le groupetto maintient une allure honorable. Brice est intenable aujourd'hui !


Il est 10h00, nous arrivons à Limoux, la première boucle de la journée est pliée : 126 km et 1900 md+. Le Président nous attend avec son équipe de bénévoles dévoués. Plateaux repas sous la halle, 1 heure d'arrêt pour recharger les batteries et nous partons à 11h00 pour la seconde boucle. Il fait chaud et Brice nous laisse aucun répit dès la sortie de Limoux. Je lui demande de lever un peu le pied pour garder l'unité du troupeau. La route s'élève et Garmin annonce une bosse de 4 km puis une descente de 4 km...on va enchaîner ainsi toute l'après midi ! Le décor change, direction la montagne par le Col de Festes. A Puivert, on s'arrête au lac pour une pause fraîcheur. Il faut escalader le col du Chandelier à 855 m. La haut c'est le plateau de Sault, magnifique. Ça souffle fort et les jambes commencent commencent à tirer. On fait la descente à bloc avec Brice, c'est trop bon !

Niort de Sault, 183 km au compteur, carrefour décisionnel de la journée...Soit tu prend à droite en direction du col des 7 frères, soit tu prend tout droit le Pradel avec 40 km en plus ! L'option Pradel n'est plus envisageable...le parcours classique de ce BCMF suffira amplement à régler notre compte ! On se ravitaille en bas du col et c'est parti pour 8 km d’ascension. C'est la grande difficulté de la journée qui nous mène au point culminant de ce brevet à 1253 m. Je mouline et le montage d'une cassette en 30 s'avère être une idée lumineuse ! Devant Brice et Sam ce prennent pour Pogy et Jonas !

On embraye dans la descente et Fabien nous fait le coup de la panne ! sa roue prend du jeu et fait du bruit...trop puissant le gars, on lui a déjà dit. Les relais s'organisent et ça appui plutôt fort en direction de Bélesta. Dernier ravito ou nous passons 20 mn à manger du melon, saucisson, fromage etc...

On laisse nos dernières forces dans la bataille du maillot à poids. Encore 2 côtes de 3ème catégories. Brice commence à sentir la fatigue...il redevient enfin humain !!! Fabien contrôle les escarmouches et franchi en vainqueur les 2 derniers GPM. 17h30, on se laisse glisser vers Limoux. La montagne noire en fond de décor, un ciel bleu azur tacheté de nuages blancs. La terrasse du Grand café nous attend...elle va faire du bien celle là. Les officiels récompensent les participants et les clubs.


256 km, 4000 md+ et 13h30 arrêt compris pour boucler le brevet. Nous étions relativement peu à réaliser le brevet sur la journée (au total 400 participants sur les 2 jours). 20ième édition pour la Cyclo Montagnarde de Limoux qui n'a rien a envier aux cyclosportives. Les parcours sont somptueux et tout de même sportifs. Pas de grands axes mais des petites routes tranquilles. Le grand parcours peut être réaliser sur 1 ou 2 jours, les ravitos sont copieux et nombreux, les bénévoles aux petits soins et les tarifs très abordables. Un grand merci au Club de Limoux.

Le calendrier FFCT compte 6 BCMF par an en formule tourisme ou randonneur...alors prenons la route des cimes !





98 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page